Lumbago traitement pour le soigner

Traitement du lumbago

Vous souffrez de mal de dos et vous avez  sans doute essayé bon nombre de méthodes  pour en soulager les maux ? Mais avez-vous bien  traité les véritables causes de vos problèmes ? Reconnaissons que ce n’est pas une mince affaire car souvent  la cause se situe aux tréfonds de la douleur et le traumatisme originel est souvent  négligé. Si la douleur du lumbago ne présente pas de gravité au début de son apparition, elle évolue souvent en douleur chronique ou aigue et peut même dissimuler un mal plus profond et plus sérieux. Il est donc impératif de consulter un médecin si les douleurs dorsales sont dues à un accident, une blessure ou un choc violent, si elles sont permanentes, insupportables et accompagnées de fièvre. Cette douleur se transmet au cerveau via les nerfs sensitifs et est toujours  la séquelle de la compression ou l’irritation d’un nerf  par une source chimique, mécanique ou psychosomatique. Les traitements diffèrent selon les causes.

En cas de traumatisme, de choc, de mauvaise posture maintenue en flexion, de chute, de fracture ou tout autre accident ( souvent mal soigné) de travail, de la circulation, de sport ou après une grossesse … ce sont là les  causes les plus fréquentes des douleurs vertébrales, elles entrainent en plus des douleurs locales, des troubles circulatoires et nerveux. Pour une totale rééquilibration des bilans ostéopathique, posturologique et un programme de restructuration vertébrale et de rééducation posturale  s’imposent, au risque de développer une arthrose, dépression nerveuse, tassement vertébral, raidissement, handicap locomoteur.

Les sportifs pour leur part devront  toujours pratiquer un échauffement, toute mauvaise préparation avant l’effort risque de causer un accident articulaire, fatigue et surmenage.
Le corps d’une femme enceinte se métamorphose, ce qui constitue parfois une rude épreuve pour la région lombaire. Pour contrer tout incident d’accouchement, toute femme devrait avant la grossesse et jusqu’au 5ème mois,  pratiquer des exercices de musculation pour renforcer la colonne vertébrale et la sangle abdominale. Sans omettre de s’alimenter richement en vitamines et minéraux. Car au moment d’accoucher, le bassin de la femme s’ouvre, le diaphragme et les muscles abdominaux sont fortement sollicités dans ce mouvement d’expulsion.  Une mauvaise musculature, la torsion du bassin, la carence minérale, le mauvais état de la colonne vertébrale, le stress sont donc autant de facteurs à risque souvent méconnus. Après la grossesse, la femme devra adapter ses moindres gestes et surtout remuscler la région lombaire et rééduquer le périnée.A ce propos testez l’un de nos nombreux exercice pour le dos.

Ne négligeons pas non plus le lumbago dues aux agressions telluriques, à peine exposé à un courant d’air que vous voila pris d’une terrible douleur des muscles en plus d’un gros rhume. Soignez-vous tout simplement à base de tisanes de drainage pour éliminer les toxines, de massages pour débloquer la zone touchée et prise de bains aromatiques chauds pour activer la micro-circulation.

Le surmenage diminue nos défenses et nous expose à divers maux. Un faux mouvement, une mauvaise posture, un mauvais siège de travail, un lit trop mou peuvent occasionner tout d’abord une inflammation musculaire, puis une tendinite. Un repos périodique serait salutaire, la pratique du yoga ou tout autre exercice de relaxation aidera à assouplir le dos. En outre,  le stress survient à cause d’agressions psychiques qui s’ajoutent au déséquilibre nutritionnel ou physique. En plus d’être responsable de divers dysfonctionnements organiques, tant au niveau de la vésicule biliaire, de l’estomac que de la musculature vertébrale qui durcit et fait mal (spasmophilie).
Des traitements psychologiques tels que : sophrologie, relaxation, yoga, psychothérapie, pensée positive… sont préconisés. En plus de vérifier l’équilibre minéral et complémenter si nécessaire l’alimentation par du calcium, fer, zinc, magnésium, sélénium, nickel, manganèse, cobalt, chrome… mais aussi par des  oligo-éléments comme le  lithium et le lithothamnium calcareum (algue calcaire).

Leave a Reply